1 décembre 2021

tout sur l’art thérapie selon Virginie

Le nouveau blog de Virginie Frackowiak Art thérapeute et musicothérapeute depuis près de 5 années après avoir une expérience auprès de l’association Musique et Handicap 78 cliquez ici à Versailles dans les Yvelines en France. Vous raconte ce qu’est l’art thérapie pour elle.

Peindre, jouer un instrument, danser, faire du théâtre, de la photo et toute forme artistique quelle qu’elle soit, soigne l’âme.

c’est un outil qui permet aux personnes ayant une problématique émotionnelle, relationnelle, physique dans leur vie à prendre conscience de ses valeurs bien au delà de ce qui nous imaginons et ce qui nous enferme.

L’art thérapie permet de voir là ou on a mal et aller au coeur de notre âme, ça vient cogner, bousculer, chercher notre essence intérieure. Qui permettra de réveiller la personne que vous êtes depuis longtemps et qui ne veut qu’une seule chose être délivrée.

Une découverte de soi en douceur grâce à son âme créateur, n’est ce pas un joli programme en perspective.

Nos valeurs fondamentales qui ne cherchent qu’à prendre place dans notre vie de tous les jours

Stress, tristesse, colère, peur, et bien d’autres encore… sont des facteurs qui ne nous permet pas de voir les choses positives au contraire, elles amplifient, un problème devient une montagne de problème, on cherche a voir le problème mais rien nous amène à prendre du recul.

Je dirais que pour ma part l’art thérapie à fait partie de mon processus thérapeutique comme une évidence, chaque fois que je prends un instrument, un pinceau ou autre je dépose, je laisse faire, je lâche, cela se transforme car seul l’agir pour soi fait du bien, on prend du plaisir.

Mon inconscient parle et l’oeuvre créative soulage mes maux. Je trouve le sens de mon mal être, tout devient clair ce qui me permet d’avoir plus de discernement, plus de recul, et au fur à mesure du temps et de la pratique, de réduire, de lâcher, pour enfin transformer. Ce mal qui était là, n’est plus une priorité qui nous enferme.

C’est comme si on l’adoptait, qu’il faisait partie de nous mais qu’il est devenu notre force intérieure. on sait, on oublie pas, mais on vit avec de façon plus légère, plus douce, plus positive.

c’est en changeant soi même que le reste devient un petit bout de rien, parce que “rien est tout et tout est rien”

Virginie Frackowiak

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :